LES QUATRE TEMPS DU MOTEUR2018-07-18T11:59:10+00:00

1ER TEMPS.

Le premier temps est l’admission. Durant ce temps, le piston descend et le vilebrequin fait une rotation à 180°. De l’air passe dans le circuit au niveau de la soupape d’admission ; en même temps, le carburant est est mis sous pression dans les injecteurs puis il est introduit sous forme gazeuse sans le même circuit que l’air. Enfin, la soupape d’admission s’ouvre et laisse passer le mélange dans un cylindre.

SECOND TEMPS.

Le second temps est la compression, pendant celui-ci, le vilebrequin effectue à nouveau une rotation à 180° et le piston remonte. Toutes les soupapes sont fermées, le volume du mélange diminue dans le cylindre et est compressé en haut de celui-ci.

VOIR L'HISTORIQUE

TROISIEME TEMPS.

Le troisième temps est la combustion puis la détente. Au moment où le mélange est compressé dans la partie supérieur du cylindre, une bougie d’allumage émet une étincelle qui déclenche la combustion. La température augmente brusquement, ce qui provoque la détente des gaz et donc la descente du piston. Ce dernier redescend brusquement jusqu’au point mort bas. À ce moment, le vilebrequin effectue une nouvelle rotation de 180° (qui va compléter la rotation précédente). C’est le “temps moteur”, durant ce temps la rotation du vilebrequin est entretenue.

QUATRIEME TEMPS.

Le quatrième temps est l’échappement. Durant celui-ci, les gaz brulés sont évacués hors du cylindre. S’ouvre alors la soupape d’évacuation et le piston remonte au point mort haut. À ce moment, les gaz sont évacués par le circuit d’échappement.